750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Teeling Revival V 'Final Release'

Ce whiskey est décrit par Jack Teeling comme la dernière et importante étape qui fera le lien entre la naissance et le futur de la distillerie.

En effet les premiers distillats 100% Teeling datant de 2015, arriveront prochainement à maturité et feront sans doute l'objet d'une mise en bouteilles inaugurale d'un tout nouveau vrai Single Pot Still, qui marquera à sa manière la renaissance du whiskey de Dublin disparu depuis 40 ans. 

Comptons que cela sera effectif durant le dernier trimestre 2018 de manière généralisée, mais dès le mois d'août les premiers fûts seront embouteillés.

A cette occasion Teeling organisera une vente aux enchères en ligne des 100 premières bouteilles, dont les bénéfices sont destinés à diverses associations caritatives de Dublin, le reste sera ensuite vendu sur place au prix moyen établi par les enchères.

Cette dernière édition Revival est âgée de 12 ans et a connu une maturation initiale en ex-fûts de Bourbon, avant de connaitre une seconde maturation, sous forme d'un finish combiné d'anciens fûts à la fois de Brandy et de Cognac.

Elle est comme pour les précédentes une édition limitée, ici à 15.000 bouteilles et à un volume de 46%.

Elle apparaîtra en priorité sur le marché local, comme par exemple à l'aéroport de Dublin, mais sera rapidement accessible en Europe. 

 

La gamme Revival qui fut lancée sur le marché pour annoncer la couleur quant aux intentions du fondateur, a été sur l'ensemble de ses éditions largement plébiscitée.

Jack Teeling a reçu pas moins de 175 prix internationaux ces dernières années, grâce à ses choix d'embouteillages.

La barre est donc placée très haut et j'imagine que cela n'a fait que motiver les troupes pour faire encore mieux dans un avenir que je lui souhaite radieux.

 

  • Teeling 12Y 'Revival Series Vol. V' Ex-Bourbon Barrels Finish Ex-Cognac Casks & Ex-Brandy Casks. 15.000 Bottles. 46%.

 

Nez : L'approche est très délicate, il se mélange des fruits frais et des épices. Fruits secs également, accompagnés d'un assemblage d'oranges et de citrons, sans cette touche d'acidité. La charge du fût de bourbon résiste au Brandy et au Cognac, avec de l'amande, de la vanille. C'est équilibré très rond.

 

Bouche : Huileuse, particulièrement épicée. Poivre, muscade. L'autre versant est doux, vanillé, crémeux. Ces deux genres fort opposés se retrouvent sans vraiment se mélanger semble t-il, ils se croisent dirait-on. Caramel, s'adoucit lentement. Pomme cannelle, fruits secs. Il fini tout en douceur.

 

Finale : Une amertume chargée de crème brûlée joue toujours la carte du visage à deux faces. Plus de bois, légèrement plus sèche. Amandes grillées.

 

Retrouvez ci dessous la dégustation de l'édition précédente.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article