750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Hazelburn Barolo

 

  • Hazelburn 9Y Barolo Cask Matured 06-2007 / 10-2016. 10800 Bottles. 57,9%.

 

Nez : Doux sur le miel et le caramel. L'arrière plan est fruité, pommes vertes mais aussi quelques fruits plus sucrés, voir exotiques. Le fond contient de la fumée, du genre bois brûlé.

 

Bouche : La puissance est délivrée progressivement. L'ensemble est corpulent, charpenté. Douces notes de miel, de caramel vanillé. Fruits secs accompagnés d'un dépôt vineux. Il y a un peu d'acidité, de citron.

 

Finale : Le caramel fait preuve d'âcreté, cacao amer. Clous de girofle. Petite salinité. 

 

Après avoir goûté à la version Single Cask Barolo de Kilkerran, voici un Hazelburn qui est son aîné dans tous les sens du terme.

Alors mon opinion est que c'est réussi dans les deux cas. 

Bien que j'ai préféré le style propre du Kilkerran, il me semble que d'un point de vue du passage dans ces fûts de vin, le finish du Hazelburn me convient mieux.

 

Celui-ci a passé ses six premières années en fûts de bourbon et trois longues années en fûts de Barolo.

Il s'agit d'un vin originaire du Piémont en Italie, un vin puissant puisqu'il présente un volume d'alcool minimum de 13%.

Il possède une dénomination d'origine contrôlée et est produit à partir d'un mono-cépage, le Nebbiolo, qui est un cépage réputé capricieux, qui requiert des conditions d'élevage précises au point de vue du sol, de l'hygrométrie, de l'ensoleillement etc...

Le vin obtenu n'est pas moins exigeant à produire, puisqu'il demande un élevage d'au moins 38 mois dont au minimum 18 en fûts, certains ayant une capacité de 1000 litres.

La norme étant plutôt des fûts de 225 litres de chêne français, ce qui a été ici utilisé j'imagine. Des fûts qui sont employés en Italie durant deux ou trois saisons, donc bien imprégnés du caractère propre au vin.

C'est donc un vin à la fois puissant, mais pas trop boisé, qui va développer des arômes vanillés et chocolatés. 

Ce sont également des arômes qui vont bien se marier à ceux développés par les anciens fûts de bourbon.

 

Si je ne dis pas de bêtises, la préoccupation première avec les fûts de vins, c'est d'empêcher la prolifération bactérienne lors du trajet.

Il faut éviter les fortes chaleurs et y introduire rapidement l'alcool afin d'empêcher toutes déconvenues du genre.

Une technique employée pour le rhum, un peu coûteuse, est d'expédier dans les chais un peu d'alcool de la distillerie afin de remplir une partie des fûts pour le transport.

Il faut dire que dans cet autre cas, les températures d'exposition sont souvent très élevées, accompagnées d'une humidité à l'avenant.

Je n'ai aucune idée du procédé qu'a utilisé Hazelburn, peut-être rien de tout ça.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ced. 12/05/2018 23:43

13% pour un vin rouge c'est léger, très léger même. Sur climat méditerranéen on est est entre 14 et 15% aujourd'hui. Bon blog, merci !!!

Seb.whisky 13/05/2018 09:56

Bonjour Ced. merci pour ton message et les précisions au sujet du Barolo.