750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Glen Garioch 1989 Wemyss

 

Voici déjà le 500ème article publié sur le blog.... 

 

  • Glen Garioch 20Y Wemyss 'The Herb Garden' 1989 / 04-2009. 345 Bottles. 46%.

 

Nez : Pomme-caramel. En effet la piste des herbes folles se confirme. Une poignée de fruits secs, amandes. Nous sommes sur un talus fauché, recouvert d'herbes sèches qui pourtant permet une texture qui tiendrait d'une gelée de fruits typée pêches-abricots. Frais aussi, menthol. Un nez qui révèle de belles qualités. Une ouverture qui amène des notes camphrées que je n'attendais pas sur ce genre de profil, mais encore un sirop de fruits, une liqueur à l'ancienne, avec ses fruits macérés.

 

Bouche : Ses notes végétales l'attire curieusement vers quelque chose qui ressemble à de la tourbe, du cuir. L'attaque est douce mais rapidement elle révèle un caractère rude et austère qui me convient parfaitement. Toujours cette gelée de fruits sucrés, miel, mais aussi des attaques épicées franches. C'est du bois sec qui visiblement va sonner la fin des hostilités et conduire à la finale. Il faut noter que la texture est grasse et laisse s'écouler lentement de longues jambes tout autour du verre.

 

Finale : Finale absolument sèche. Foin, bois sec. Pomme blanche, astringente. A nouveau du menthol, ça c'est mon truc par contre.

 

Je ne suis pas particulièrement attiré par cette distillerie, elle ne répond pas à ce que je privilégie comme palette aromatique de manière générale, mais ce whisky est le fruit d'un beau travail sans aucun doute.

Encore une fois un whisky que j'aurais probablement aimé découvrir en cask strength, mais qui une fois encore pour Wemyss, prononcé 'Weems', réussi l'épreuve séduction malgré sa réduction.

Clairement un whisky qu'il faudra laisser respirer un bon moment, afin de révéler toutes les qualités du nez. Après une demi heure ça va dans tous les sens, c'est plutôt génial.

La bouche va d'ailleurs de plus en plus trancher avec ce nez et son 'austérité' sera de plus en plus évidente.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article