750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Ardmore 20Y Daily Drams

 

  • Ardmore 20Y 'The Nectar Of The Daily Drams' 1992 / 2012. 47,8%.

 

Nez : Tourbe douce, bien que l'ensemble recèle de l'énergie. Un mélange d'orange, de menthe. La texture est granuleuse. Caramel mou, un peu de caoutchouc mais avec toujours cette sensation d'agrumes légèrement acidulées. Un Ardmore dans toute sa splendeur, généreux, à maturité.

 

Bouche : La tourbe est bien plus présente. Toujours ce doux-acide, avec un apport végétal plus ou moins important. Des épices poivrées intéressantes, mais qui gagnent en intensité. Le penchant fuité, avec du miel, de la vanille est transporté par une texture huileuse très agréable. L'alcool est un peu présent mais raisonnablement. 

 

Finale : L'équilibre est conservé, entre cet aspect végétal qui n'atteint pas totalement l'amertume et la douceur fruitée acidulée. Un bon dram, sans être indispensable et en même temps une édition 2012...il faut encore en trouver.

 

Cet échantillon je le devais à notre ami Sylvain, disparu trop tôt.

Pour lui rendre hommage je vais publier ici sa propre note, retrouvée sur Whisky Base, car c'était le dernier sample que j'avais de lui.

A ton souvenir l'ami.

 

Color Pale gold

Nose

 Tourbe minérale, fruits blancs, huile ou cire, agrumes, épices ( vanille ), un peu de vin blanc et une touche végétale-florale composent un nez puissant, fondu et équilibré, superbement élégant.

Taste

Attaque bien épicée et délicatement fruitée, sucrée par un joli miel vanillé, prenant volume et ampleur sur des notes plus végétales ( herbes mouillées ) avec une discrète tourbe subtilement parfumée. Une matière huileuse, limite cireuse sous-tend la dégustation.

Finish

Belle finition longue sur un tableau de sensations sucrées-végétales-tourbe terreuse, quelques cendres et une touche de sel.

Comments

Une très jolie réussite pour cette bouteille à la croisée des chemins : ceux qui veulent garder la tourbe mais défricher de nouveaux territoires et ceux qui veulent se risquer à faire le chemin inverse.

 

Sylvain Hartist.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article