750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Le Cognac, la base ...

Haa le monde désuet du Cognac !

L'alcool de papy par excellence avec bien entendu Armagnac et autres joyeuseté, j'ai envie aujourd'hui de vous suggérer une balade dans ce petit monde.

Certes, il y a Cognac et Cognac mais certains se rappelleront qu'il y a aussi des mondes de différence dans le Whisky, rhum, ...


UNE AOC

Le Cognac est une Appellation d'Origine Contrôlée...

UNE RÉGION DE PRODUCTION DIVISÉE EN 6 CRUS

Il est élaboré dans une Région Délimitée depuis 1909 divisée en 6 crus

  • Grande champagne
  • Petite Champagne
  • Borderies
  • Fins Bois
  • Bons bois
  • Bois ordinaires ou à terroir

ISSU DE CÉPAGES BLANCS

Le Cognac est issu de cépages blancs (principalement l'Ugni Blanc) qui produiront un vin acide et peu alcoolisé, propice à l'obtention d'une eau-de-vie de qualité. On parle de vin de chaudière...

DISTILLATION À REPASSE

Le vin est distillé selon une méthode traditionnelle dite « à repasse », dans les alambics charentais en cuivre...

VIEILLISSEMENT EN FÛTS DE CHÊNE

L'eau-de-vie obtenue doit séjourner plusieurs années en fût de chêne pour acquérir sa couleur et ses arômes.

L'HISTOIRE D'UN PRODUIT LÉGENDAIRE

DÈS LE MOYEN ÂGE …
Le vignoble de Poitou produit des vins qui, transportés par des navires 
hollandais venant chercher le sel de la côte, sont appréciés dans les pays bordés par la Mer du Nord.
Dès le Moyen Âge apparaîtra dans la région, grâce au fleuve Charente, une mentalité propice aux échanges commerciaux internationaux. 

XVI SIÈCLE, LES HOLLANDAIS …

La connaissance de l’Art de la distillation par les Hollandais les incite à distiller le vin chez eux, pour mieux le conserver.
Le résultat est un succès. Ils le nomment « brandwijn» (vin brûlé) qui donnera le nom « brandy », eau-de-vie de vin (ils boivent ce breuvage allongé d’eau). 

XVII SIÈCLE, DOUBLE DISTILLATION …

Au début de ce siècle apparaît, dans la région, la double distillation qui va permettre au produit de voyager sous forme d'eau-de-vie inaltérable, bien plus concentrée que le vin.

XIX SIÈCLE, lES VENTES …

La signature d’un traité de commerce entre la France et l’Angleterre le 23 janvier 1860, sous l’impulsion de Napoléon III, permet au Cognac de connaître une ascension fulgurante, qui atteint son apogée en 1879.

FIN DU XIX SIÈCLE, LE PHYLLOXÉRA …

Vers 1875 apparaît en Charente le phylloxéra (insecte qui attaque les racines de la vigne).

Il détruit la plus grande partie du vignoble.
De nombreuses années d’efforts et de patience sont nécessaires pour remettre à flot l’économie de la région. 

XX SIÈCLE, RECONSTRUCTION …

● Le 1er mai 1909, la zone géographique de production est délimitée.
● Dès 1936, le Cognac est reconnu comme Appellation d'Origine Contrôlée.
● En 1938, les appellations régionales (les crus) sont délimitées.

LE COGNAC EST EXPORTÉ À PLUS DE 90% …

Historiquement produit d’exportation, le Cognac est encore expédié vers les pays étrangers pour plus de 90%. 
Produit de luxe par excellence, le Cognac est aujourd’hui expédié vers près de 160 pays.
De l’Extrême-Orient au continent américain en passant par l’Europe, il est synonyme d’une eau-de-vie de très grande qualité, symbole de la France et de son « Art de Vivre ». 

 

LE CAHIER DES CHARGES  …

Le Cahier des charges de l'Appellation « Cognac » ou « Eau-de-vie de Cognac » ou « Eau-de-vie des Charentes », élaboré par l'Organisme de Défense et de Gestion Cognac (ODG) est homologué par le décret n° 2015-10 du 7 janvier 2015.
 

  • Il établit le lien à l'origine, au terroir, aux méthodes d'élaboration
  • Il définit et caractérise le produit
  • Il précise les obligations déclaratives incombant aux opérateurs habilités
  • Il prévoit les principaux points à contrôler


Il est composé de trois parties :
 

  • La fiche technique
  • Les obligations déclaratives et registres à tenir
  • Les principaux points à contrôler et méthodes d'évaluation


HISTOIRE DE L'AOC COGNAC

  • 1er mai 1909 : délimitation de l’aire de production Cognac ;
  • 15 mai 1936 : conditions de production des Appellations Contrôlées « Cognac », « Eau-de-vie de Cognac » et «  Eau-de-vie des Charentes » ;
  • 13 janvier 1938 : définition des aires de production au sein de la Région Délimitée, pour chacune des appellations régionales, les « crus ».
  • 21 septembre 2009 : 1er cahier des charges Cognac
  • 16 juin 2011 : 1ere modification du cahier des charges (annule et remplace la version de 2009)
  • 7 janvier 2015 : nouveau cahier des charges Cognac

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article