750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Springbank 23Y Daily Drams

 

Ce whisky embouteillé par l'importateur The Nectar fait désormais partie de ces météores, que nous avons vu fendre le cosmos, sans pouvoir mettre la main dessus pour le plus grand nombre.

Sachez qu'à l'annonce de sa sortie les demandes sont rapidement venues des quatre coins du globe afin d'acquérir ce jus.

Il est chez quelques bons amateurs de cette magnifique distillerie, ou chez quelques spéculateurs qui feront probablement un jour une très bonne affaire. 

Pour ma part, c'est une bouteille un peu hors budget qu'il m'a été donné de déguster et cela suffit à mon bonheur, encore que je ne sais pas si je ne pourrais pas envisager un échange si on me le proposait. 

 

  • Springbank 23Y 'The Nectar Of The Daily Dram' 1994 / 2017. 50,6%.

 

Nez : Il convient de dire que cela commence très bien. Les marqueurs typiques de la distillerie se présentent instantanément à l'assaut du nez. Un malt lourd, poisseux. Du citron, une présence salée. L'ouverture va attirer tout ce petit monde vers plus de cendre, le citron deviendra confit, la base mutera vers quelque chose de beaucoup plus minéral. 

 

Bouche : Intense dans ses arômes de suie, de sel et de citron confit, bon dieu c'est magistral. Comme bien souvent un Springbank absolument génial, Old School comme je voudrais en voir plus souvent. Branches de thym et autres plantes aromatiques. 

 

Finale : Saumâtre, longue sur le charbon de bois, la cendre. Il reste encore quelque chose du zeste de citron.

 

Un conseil, ne manquez pas la prochaine sortie de ce genre, faites des économies par contre.

Sans rire si vous êtes prêt à claquer un peu pour un petit Port Ellen qui ne se révélera peut-être pas à la hauteur de sa réputation et oui le nom ne fait pas tout, faites moi confiance Springbank est pour le moment la distillerie qui me fait rêver.

 

 

This whiskey bottled by the importer The Nectar is now part of these meteors, which we saw crack the cosmos, without being able to get their hands on for the greatest number.

Know that the announcement of its release requests have quickly come from around the globe to acquire this juice.

He is among some good lovers of this magnificent distillery, or some speculators who will probably one day a very good deal.

For my part, it is a bottle a bit off budget that I was given to taste and that is enough for my happiness, although I do not know if I could not consider an exchange if it was proposed to me.

 

  • Springbank 23Y 'The Nectar Of The Daily Dram' 1994 / 2017. 50.6%.
     

Nose: It should be said that it starts very well. The typical markers of the distillery are instantly presented to the assault of the nose. A heavy malt, sticky. Lemon, a salty presence. The opening will attract all this little world to more ash, the lemon will become candied, the base will mutate to something much more mineral.

 

Palate: Intense in its aromas of soot, salt and candied lemon, good god it's masterful. As is often an absolutely awesome Springbank, Old School as I would like to see more often. Branches of thyme and other aromatic plants.

 

Finale: Salmon, long on charcoal, ash. There is still something of lemon zest.

 

One tip, do not miss the next outing like this, save money though.

No laughing if you're ready to snap a bit for a little Port Ellen that may not prove to be up to his reputation and yes the name is not everything, trust me Springbank is currently the distillery that me makes you dream.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article