750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Linlithgow 1982 'Signatory Vintage'

 

  • Linlithgow 17Y Signatory Vintage 'Un-Chillfiltered' 15-12-1982 / 21-07-2000. Cask n°2999. 43%.

 

Nez : Sur un fond végétal, des fruits. Poires immatures et minéralité moyenne. Boisé, il y a également quelque chose qui tient du beurre de cacahuète. 

 

Bouche : Bien plus liquoreuse elle présente toujours cette sensation de poire verte pas vraiment mûre, sa peau rugueuse. Il faut admettre que c'est un whisky léger, avec quelques notes plus acides, mais qui ne se veulent pas nécessairement fruitées. Enfin s'amorce la finale, amère, boisée, feuilles de thé.

 

Finale : Sur des notes de thé. Conserve néanmoins de ce style sirupeux. Fruits secs, végétaux. Un miel léger, amandes légèrement grillées.

 

 

Distillerie des Lowlands également connue sous le nom de St Magdalene, définitivement fermée depuis 1983, Linlithgow est un whisky plutôt rare.

 

Aujourd'hui le bâtiment accueil des appartements plutôt luxueux parait-il.

L'endroit avait déjà accueilli une léproserie et un couvent, quel karma !

 

Probablement apparue aux environs de 1798 par la volonté du brasseur Adam Dawson, il fondra A. & J. Dawson, dont le capital s'appuyait sur de nombreuses actions.

 

En 1912 suite à la pression opérée par des créanciers munis d'un document attestant de l'incapacité pour la distillerie de faire face à ses dettes, celle-ci sera mise en vente.

 

Devenue lapin de l'année elle ne fera pas le poids face aux renards.

DCL surgira du buisson d'où il se terrait, pour en faire l'acquisition.

 

Employée à l'époque pour combler les assemblages elle fut bien aidée par sa proximité avec les voies navigables, malgré cela elle aura le destin que vous savez, lors de la dernière crise du whisky début des années '80, elle ne résista pas, privant les basses terres d'une distillerie de plus.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article