750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

The Arran 'The Exciseman'

  • The Arran Smugglers Series Vol.3 "The Exciseman" - Limited Release. Bourbon & Madeira Casks. Bottled 2017. 8700 Bottles. 56,8%.

 

Nez : Un miel d'une incroyable profondeur, peut-être un miel de bruyères. De la vanille, caramel mou et crémeux. L'ouverture va lui offrir de la fraîcheur, du citron. Arran c'est aussi la pomme, elle est ici un peu cuite ou déshydratée. 

 

Bouche : La bouche est immédiatement compréhensible, sur ce citron légèrement confit, toujours du caramel crémeux, de la vanille et du miel. Ce mélange de textures, ces extrêmes de goûts, entre la douceur du caramel et le peps du citron, produit un whisky équilibré, gourmand. 

 

Finale : Ici la pomme lui confère un soupçon d'amertume, elle assèche un peu la bouche. Pour terminer cela reste nimbé de miel et de caramel.

 

Voilà que s'achève cette trilogie, sur cette subtile association de fûts de bourbon et de Madère. 

J'imagine que la distillerie Arran nous réserve une nouvelle surprise pour l'année prochaine, d'une part c'est une réussite à chaque fois et c'est un filon qui semble au meilleur de sa rentabilité.

Les amateurs continueront à apprécier l'art et la science du maître assembleur et ce qui ne gâche rien la recherche esthétique qui met en valeur ce précieux liquide, tant dans la forme de la bouteille que dans ces magnifiques coffrets. 

 


 

Nose: A honey of incredible depth, perhaps a honey of heather. Vanilla, soft and creamy caramel. The opening will offer him freshness, lemon. Arran is also the apple, it is here a little baked or dehydrated.

 

Mouth: The mouth is immediately understandable, on this lemon slightly candied, always creamy caramel, vanilla and honey. This mixture of textures, these extremes of tastes, between the sweetness of the caramel and the peps of the lemon, produces a whiskey balanced, greedy.

 

Finale: Here the apple gives it a hint of bitterness, it dries a little mouth. To finish it remains nimbed with honey and caramel.

 

This trilogy ends with this subtle combination of barrels of bourbon and Madeira.

I imagine that the Arran distillery will have a new surprise for us next year, on the one hand it is a success every time and it is a vein that seems to the best of its profitability.

Amateurs will continue to appreciate the art and science of the master blender and what does not spoil the aesthetic research that highlights this precious liquid, both in the shape of the bottle and in these magnificent boxes.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article