750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Belgian Owl "New Make"

 

Ce samedi 17 juin 2017 je proposerai cette version en dégustation, ainsi que la version 36 mois, au comptoir des belges de Marcinelle.

C'est l'occasion de déguster un new make, un alcool blanc, qui après trois ans de maturation dans un fût de chêne donnera naissance à un whisky.

J'ai reçu cet échantillon des mains d'Etienne Bouillon lors du dernier Spirits in the Sky, bon c'est anecdotique, mais c'est dans mes souvenirs à long terme.

Je cherchais une bonne occasion d'en parler sur le blog et comme tout arrive, c'est maintenant.

J'avais déjà eu l'occasion de parler de la distillerie l'année dernière je crois, vous retrouverez le lien en bas de page.

Je peux ajouter à cet article que l'orge utilisée est de la variété Sebastian, c'est un signe.

 

J'aurai plus que probablement l'occasion de visiter la distillerie aux environs du mois de septembre, suite à l'aimable invitation de Femke Van Der Vorst sales manager de The Belgian Owl.

Visite lors de laquelle j'espère prendre de bonnes notes, de belles photos, à partager avec vous et surtout toucher, que dis je, caresser les merveilleux alambics écossais.

 

Il faut savoir qu'à l'origine, Etienne Bouillon utilisait des alambics de conception Suisse d'une capacité de 500 Litres qui dataient de 1880.

Aujourd'hui ceux-ci, qui ne sont pas plus jeunes, disposent d'un volume 11.000 Litres pour le wash still et 8.000 pour le spirit still.

A terme la distillerie devrait être en mesure de produire 300.000 bouteilles par an, un job sur le long terme.

 

  • Belgian Owl Not Aged 'Spirit Drink' 46%.

 

Nez : Frais, avec du sirop de glucose. L'orge se déclare sous forme de pâte épaisse et humide. Du biscuit, du pain.

 

Bouche : Il y a des saveurs de poire verte. C'est épais, huileux à souhait. Il y a du pain, de la céréale c'est une évidence. Il y a quelques épices qui se diffusent sur la langue. L'alcool s'intègre parfaitement. Que dire ? Ce n'est pas encore un whisky, mais c'est un spiritueux sur la bonne voie pour le devenir. Un début d'amertume, de noix fraîche. Il y a un présence fruitée qui ne demande qu'à se développer. 

 

Finale : La sécheresse prend le dessus. Astringente. Bien plus végétale, réglisse. De la pomme blette. 

 

Une dégustation très intéressante lorsque l'on connait le résultat final. Un passage obligatoire afin de juger de l'impact du bois, celui qui va lui accorder maturité et caractère.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article