750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Tomatin nouvelle génération

 

En collaboration avec la Maison Demiautte et en prélude à la dégustation de samedi prochain, je vais avoir la possibilité de faire connaissance avec la gamme régular de Tomatin.

 

Nous débuterons dans un ordre qui me semble être le plus probable, avec les produits d'entrée de gamme, tendant vers ce qui devrait représenter la réalité du terrain lors de notre rendez-vous.

 

Tomatin est une distillerie que je ne connais que trop peu, voilà qui va relever mon niveau rapidement.

Vous pouvez trouver néanmoins un autre article ici sur Tomatin Decades. Avec l'historique de la distillerie.

 

Ma situation de freelance, 'consultant' en spiritueux si le terme est celui-là, progresse et je serai fixé très bientôt.

Contact a été prit, je laisse désormais le temps faire son oeuvre et je vous remercie pour les encouragements. 

 

  • Tomatin 'Legacy' (2016) Bourbon & Virgin Oak. 43%.

 

Nez : Doux, liquoreux, avec beaucoup de pêche. Très belle entrée en matière, fraîche et fruitée. Il y a du maïs, du caramel, de la vanille.

 

Bouche : Totalement à l'avenant du nez, des épices en plus. Le tout est très léger, il conviendra en tant qu'apéritif ou dés que les beaux jours reviendront. Son côté fruité en fera à mon avis un whisky estival. Bois vert, raisin.

 

Finale : De longueur moyenne et laissant s'exprimer plus avant les épices. Celles-ci s'activent sans brutalité. Cela va s'achever sur ces arômes empreints de verdeur, raisin, pomme.

 

  • Tomatin 12Y Bourbon Barrels & Sherry Casks. 43%.

 

Nez : L'association des deux fûts est bien perceptible. Sa fraîcheur est plutôt orientée sur les agrumes, légèrement citronnées. La vanille est présente également, le caramel accompagne un maïs porté sur le pop corn. Herbacée, avec de la résine.

 

Bouche : Encore un peu juvénile, il s'installe particulièrement dans les épices. Elles vont être puissantes en début de bouche, avec toujours ce caramel. Il faudra un peu de mâche avant d'apercevoir des fruits rouges, légèrement acides. Les tanins sont également bien là, boisé et vineux. De l'orange se dégage de manière prononcée.

 

Finale : Bercée par de la cannelle. Se prolonge un peu plus que le précédent, sur des notes anisées.

 

Voilà cette première partie s'achève sur une mise en bouche. 

La prochaine visera à découvrir les versions âgées de 14 et 18 ans, avant de toucher des choses normalement plus typées telles que le vintage 2002 affiné en fûts de Cabernet Sauvignon ou le vintage 1988 batch 3 qui est un assemblage de fûts de bourbon et de Porto.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thibaud 08/05/2017 12:20

Le 14 ans vieillit en fût de Sherry est un vrai régal ! Un de mes préférés chez Tomatin

Seb.whisky 08/05/2017 13:11

Merci pour le message Thibaud.